We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le GutterGourmet déclare Sakagura, le meilleur bar à saké izakaya de New York.

Sur East 43rd Street, dans le sous-sol d'un immeuble de bureaux, se cache Sakagura, peut-être le meilleur bar à saké izakaya de New York. Leur sélection de sakés est inégalée. Ils vous donnent une liste de sakés à feuilles mobiles parmi lesquelles Veritas et Cru (RIP) avaient l'habitude, en période économique, d'afficher leurs volumineuses cartes des vins. Après avoir choisi mon préféré, Wakatake, qui se traduit par « tueur de démons », je me concentre sur le menu izakaya (pub). Je commence par le tamago onsen, un œuf poché froid servi dans un délicieux dashi froid (bouillon) avec ikura (œufs de saumon) et uni (gonades d'oursins). Les autres plats comprenaient une salade de concombre anago (anguille), de la poitrine de porc braisée et du canard rôti à la negimaki, enroulé autour d'oignons verts. Mais le point culminant du repas était le spécial de saison de shirako (yaki) légèrement grillé. Même les japonais vous diront que le shirako est un "goût acquis". Mais tous les sushis étaient à la fois un goût acquis dans ce pays.

Le shirako était traduit poliment sur le menu comme de la laitance de morue. Maintenant que l'oursin (uni) est devenu l'un des ingrédients les plus populaires aux États-Unis, après avoir traversé la cuisine américaine, espagnole et italienne (uni risotto ou uni panacotta, ça vous dit ?), il est temps que le shirako ait son moment au soleil . Shirako, la laitance ou les gonades ou les testicules ou les sacs de sperme de la morue ou d'autres poissons, sont vraiment une expérience culinaire séminale (comprenez-vous?). Comme les petites cervelles tant par l'apparence que par la texture (j'adore aussi les cervelles ou les cervelles servies dans une sauce au beurre noir), le shirako peut être servi grillé, façon tempura (légèrement pané et frit) alors que certains ont les couilles de le manger cru. Les amateurs de sushis (afishionados ?) et les gourmets de toutes les cuisines n'ont aucun problème à manger des œufs de poisson femelles ou du caviar. Mais ces mêmes personnes grincent souvent des dents comme si elles avaient reçu des coups de pied sous la ceinture lorsque le sujet de la consommation de testicules est évoqué. L'uni est souvent classé à tort comme des œufs, mais les fans doivent savoir que la moitié de l'uni qu'ils consomment provient des mâles, en d'autres termes, des sacs de sperme. Comme je mangeais joyeusement mon shirako en faisant attention à ne pas laisser le sperme blanc crémeux couler sur mon ikura de peur que cela n'entraîne une fécondation et une grossesse non désirée du poisson, je ne pouvais qu'attendre avec impatience ce jour futur où les gens embrasseront sans aucun doute la délicatesse du poisson. boules (à ne pas confondre avec le poisson gefilte qui est vraiment un goût acquis).


Voir la vidéo: sakagura, nyc 11:21:11


Commentaires:

  1. Gorsedd

    À mon avis, ils ont tort. Écrivez-moi dans PM, discutez-en.

  2. Juro

    À la maison le choix difficile

  3. Deylin

    Cette excellente idée, en passant, tombe juste

  4. Dino

    Je pense sujet très intéressant. Discutons avec vous dans le PM.

  5. Deagan

    C'est la phrase tout simplement excellente

  6. Douzil

    Je peux vous recommander de visiter le site Web qui a de nombreux articles sur le sujet de votre intérêt.



Écrire un message


Article Précédent

Bâtonnets de poisson avec frites de patates douces barbecue et ranch d'avocat

Article Suivant

Les meilleures boulangeries de Santa Fe