Candidat final du propriétaire de PBR dans l'offre Twinkies



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Hostess a réduit le terrain de jeu à 2 entreprises

Ainsi, PBR pourrait en fait acheter des Twinkies, ce qui signifie que la bière hipster la moins chère pourrait bien être en mesure de commercialiser des Twinkies avec notre tarif hebdomadaire de six packs. Excellent.

AP rapporte que les marques d'hôtesses ont réduit les enchérisseurs principaux pour l'activité Twinkies et petits gâteaux à deux sociétés d'investissement. Le premier, C Dean Metropoulos & Co., propriétaire de PBR, et le second étant Apollo Global Management. Aucune des deux sociétés ne confirmera ni ne discutera de leurs offres, mais nous entendons ces deux noms dans la presse depuis la fermeture officielle d'Hotess l'année dernière. Au sein de The Daily Meal, les hipsters de notre bureau soutiennent PBR.

Le fabricant de Tastykakes Flower Foods a déjà été choisi comme soumissionnaire principal pour Wonder Bread, tandis que les gâteaux de Drake (Devil Dogs, Funny Bones, Yodels) ont été vendus à McKee Foods (de Little Debbie snacks). Il semble que la section des gâteaux de collation sera la dernière de la famille vendue; si cela vous brise le cœur, vous n'êtes pas seul.


Offre pour le New York Magazine : Une danse d'argent et d'ego

C'est une mesure de l'attrait du magazine New York qu'un groupe de cadres riches et froids est prêt à se tenir la main et à contribuer conjointement plus de 50 millions de dollars pour acheter une publication qui a rapporté peu d'argent au cours des trois dernières années pour Primedia Inc. .

Le groupe – dirigé par Mortimer B. Zuckerman, propriétaire de The Daily News et de US News & World Report – est le favori présumé après que les offres « meilleures et finales » aient été livrées jeudi, en partie parce qu'Henry R. Kravis de Kohlberg Kravis Roberts, le principal propriétaire de Primedia, souhaite lui vendre le magazine New York.

Pour les connaisseurs du pouvoir new-yorkais, le mélange combustible de personnalités et d'agendas qui se forme autour de M. Zuckerman promet de nombreux feux d'artifice.

Il existe de nombreux précédents d'individus riches qui s'unissent pour acquérir des trophées - équipes sportives, restaurants, chevaux de course - mais un magazine de la ville avec une histoire de déconstruire et parfois de torturer les élites de Manhattan est une proposition plus délicate. Chaque membre du consortium Zuckerman est ancré dans les affaires ou la culture de New York, avec des intérêts tels que l'immobilier, la publicité, le divertissement et Wall Street – en d'autres termes, presque tout ce que le magazine new-yorkais écrit.

Il est difficile d'imaginer un article qui n'aborderait pas un membre de la famille, un partenaire commercial, un ami ou un ennemi du groupe dirigé par Zuckerman. Si l'offre réussit, le rédacteur en chef du magazine pourrait être tellement occupé à répondre aux appels de son groupe de propriétaires qu'il pourrait être difficile de sortir le magazine.

Le groupe de M. Zuckerman comprend Nelson Peltz, un investisseur milliardaire dont les sociétés Triarc possèdent les restaurants Arby Jeffrey Epstein, un gestionnaire de fonds ayant sa propre créance sur le club des milliardaires Donnie Deutsch, directeur général de Deutsch Inc., qui a vendu l'agence de publicité pour des centaines de millions de dollars il y a plusieurs années et Harvey Weinstein, coprésident de Miramax films.

James L. Dolan, directeur général de Cablevision Systems, propriétaire du fournisseur de télévision par câble ainsi que du Madison Square Garden, des New York Knicks et des New York Rangers, ne fait plus partie de l'offre actuelle. Mais Cablevision maintient un intérêt pour le site Web du magazine, et d'autres membres du groupe disent qu'il pourrait revenir plus tard.

Parce que New York est une sorte d'hybride, un magazine régional avec une empreinte nationale, il y avait peu d'intérêt de la part des grands éditeurs, et le faible niveau des bénéfices récents a rendu difficile pour tout acteur purement financier de trouver un soutien pour une offre. Le seul autre concurrent de bonne foi est American Media, qui comprend des journaux à sensation comme The National Enquirer et des magazines passionnés comme Shape. Mais les difficultés dans ses activités principales ont rendu ses bailleurs de fonds réticents à enchérir haut pour ajouter une autre propriété.

Cela fait du consortium Zuckerman le nouveau propriétaire probable de New York, un magazine qui est considéré comme le précurseur de la publication de la ville prototype d'aujourd'hui. Des talents comme le rédacteur en chef fondateur, Clay Felker, et des écrivains comme Tom Wolfe et Norman Mailer ont fait du magazine une présence politique et culturelle influente.

En vertu d'un accord de société en commandite qui a été signé jeudi, M. Zuckerman est le commandité en raison des actifs stratégiques qu'il apporte à l'entreprise - le quotidien de New York et l'hebdomadaire. Il a convaincu d'autres qui avaient à la fois l'ego et les atouts de faire une pièce pour le magazine que le rejoindre était le moyen le plus sûr d'être sur la photo quand il a été vendu. Les autres partenaires sont censés être silencieux, mais compte tenu de leur histoire, ce ne sont pas des hommes enclins à surveiller leurs manières en marge d'une entreprise.

(La récente dissolution des YankeeNets, le jumelage des George Steinbrenner's New York Yankees et des New Jersey Nets appartenant à un groupe qui opère sous l'égide de la Community Youth Organization, est l'un des nombreux exemples des dangers du partenariat entre les titans. )


HORSE RACING 2 Les favoris de la quenouille se retirent de l'événement

Un week-end chargé de ventes de sang du Kentucky a modifié la programmation de la quenouille de la coupe des éleveurs du samedi. Coup de Fusil et Family Style, deux des favoris, ont été retirés de la course, ne laissant qu'un effectif de six.

De plus, North Sider dans le Distaff et Pine Tree Lane dans le Sprint feront la course pour de nouveaux propriétaires.

Les quatre pouliches ont été envoyées aux ventes de dispersion ''Night of the Stars'' et Tartan Farm menées par la Fasig-Tipton Company à Lexington, Ky., samedi et hier. Lady's Secret Vendu

Le point culminant de la vente aux enchères a été l'offre de Lady's Secret, gagnante de Distaff de la saison dernière et cheval de l'année, et la pouliche la plus riche jamais courue. Elle a été achetée pour 5,4 millions de dollars par le conseil d'administration de la société de vente, qui a déclaré qu'elle négociait pour la revendre en privé.

Coup de Fusil, l'un des principaux prétendants au championnat des pouliches âgées de cette année, a contracté une infection respiratoire avant la vente et est susceptible de prendre sa retraite. Elle n'a tiré aucune offre lorsqu'elle a été mise en vente samedi soir. Tartan a dit qu'il la mettrait probablement à la retraite, l'accouplerait au printemps prochain et la vendrait pleine l'automne prochain.

Family Style a été acheté samedi soir pour 1,55 million de dollars par Elizabeth Moran's Brushwood Stable. Moran a déclaré aux responsables de Fasig-Tipton que Family Style serait à la retraite et passerait la quenouille.

North Sider, vainqueur de trois courses de grade I cette année, a été acheté pour 1,225 million de dollars par William O. Reed, Mare Haven Farm. Reed a dit hier qu'elle courrait dans la quenouille. Plus petit champ

Pine Tree Lane, le finaliste du Breeders Cup Sprint de l'année dernière, a été acheté pour 1,25 million de dollars par l'agent de sang, John Prather, qui était censé représenter William T. Young, le propriétaire. Pine Tree Lane courra pour son nouveau propriétaire dans le Sprint.

North Sider et Pine Tree Lane continueront d'être entraînés par D. Wayne Lukas, ont déclaré les nouveaux propriétaires.

Les retraits de Coup de Fusil et de Family Style réduisent le nombre d'inscriptions à la quenouille à six, le plus petit plateau de la Breeders Cup jamais enregistré. Infinidad peut maintenant être favorisé contre Clabber Girl, Mme Margi, North Sider, Oueee Baby et Sacahuista.

La vente de Lady's Secret a été entourée de confusion dès le début. Il y avait eu des spéculations généralisées selon lesquelles elle aurait peut-être déjà été vendue en privé et que la société de vente ne souhaitait qu'augmenter ses chiffres de vente en l'incluant dans la vente aux enchères.

À la suite de la spéculation, Fasig-Tipton a annoncé samedi qu'elle avait garanti à Eugene V. Klein, son ancien propriétaire, qu'elle l'achèterait et la revendrait si elle n'obtenait pas 6 millions de dollars.

Les responsables de Fasig-Tipton ont déclaré hier que Frank King of Oklahoma avait offert jusqu'à 5,3 millions de dollars pour la jument du Secrétariat samedi soir, mais n'a pas répondu à l'offre finale de Fasig-Tipton de 5,4 millions de dollars.

Au total, lors de la vente aux enchères du samedi soir des étoiles, Fasig-Tipton a vendu 39 pouliches et juments pour 30,6 millions de dollars. Huit n'ont pas réussi à respecter leurs prix de réserve, dont Coup de Fusil et Videogenic.


Nouveau regard sur les options du stade du Queens avec les Mets

Les dirigeants de la candidature fracturée pour amener les Jeux olympiques de 2012 à New York réexaminent les options antérieures pour un stade dans le Queens, ont déclaré hier trois personnes familières avec les discussions.

Deux options impliquent un partenariat avec les Mets, l'une pour réaménager le stade Shea pour les Jeux olympiques et l'autre pour construire un nouveau stade dans la région voisine de Willets Point, ont-ils déclaré.

Les responsables de NYC2012, qui ont admis que des retards supplémentaires réduiraient leurs chances de présenter une candidature olympique crédible au vote final du Comité international olympique à Singapour le 6 juillet, travailleront tout au long du week-end sur le plan, prévoyant de le préparer à être soumis au CIO lundi, selon une personne familière avec les réunions du comité de candidature.

Le maire Michael R. Bloomberg, qui a été étroitement impliqué dans la candidature, est occupé aujourd'hui par le mariage de l'une de ses filles, mais devrait approuver tout plan final.

Les personnes familières avec les discussions n'ont pas voulu être identifiées parce que les organisateurs de NYC2012 ont insisté pour garder leurs options privées jusqu'à ce qu'elles en choisissent une. Le maire adjoint Daniel L. Doctoroff, fondateur de la candidature, n'a pas répondu aux demandes de commentaires.

Jeff Wilpon, chef de l'exploitation des Mets, et Dave Howard, vice-président exécutif des Mets, ont également refusé de commenter. Fred Wilpon, le président et principal propriétaire de l'équipe, n'a pas retourné un appel téléphonique.

Les organisateurs olympiques se sont moqués d'un site du stade du Queens jusqu'au rejet de la proposition du stade du West Side lundi. Depuis lors, ils se sont efforcés de produire une alternative viable qu'ils peuvent emmener à Singapour, où le CIO. les membres choisiront un site pour les Jeux de 2012 parmi New York, Paris, Londres, Madrid et Moscou.

Il n'y a aucun moyen de savoir quel impact aura la proposition de nouveau stade sur le vote final, qui se déroule à bulletin secret. New York avait été considérée comme un concurrent sérieux, bien qu'une évaluation publiée lundi par un I.O.C. le comité a évalué son offre légèrement en dessous de celles de Paris et de Londres.

À ce stade précoce, il n'est pas clair comment un stade serait financé avec ou sans les Mets. Le comité de 2012 aurait vraisemblablement à sa disposition 142 millions de dollars qui avaient été réservés pour apporter des améliorations spécifiquement pour les Jeux olympiques au stade West Side.

De toute évidence, quel que soit le plan avec lequel les organisateurs de la candidature émergent, il ne peut pas s'agir d'un plan de stade entièrement développé, en particulier s'ils essaient de se joindre aux Mets. Il faudrait beaucoup plus de temps que quelques jours pour concevoir un stade répondant aux besoins des Mets ainsi qu'à ceux des Jeux olympiques.

Les Mets voulaient un nouveau stade depuis de nombreuses années. À la fin des années 1990, ils ont dévoilé un plan pour un stade qui évoquerait Ebbets Field, le domicile des Brooklyn Dodgers jusqu'à leur départ pour Los Angeles après la saison 1957.

L'idée d'une structure temporaire pour les Jeux olympiques est l'une des nombreuses possibilités qui ont été évoquées cette semaine, ont déclaré trois personnes au courant des discussions. La structure pourrait occuper un site à Willets Point, une zone de 13 pâtés de maisons entre le stade Shea et la rivière Flushing, remplie principalement de chantiers de récupération d'automobiles, de garages de réparation et d'ateliers automobiles. Il serait ensuite autorisé pour un nouveau stade des Mets.

Les structures temporaires à grande échelle sont rares, mais elles pourraient être attrayantes pour le CIO, qui essaie d'empêcher ses villes hôtes de construire des installations à usage permanent limité.

L'idée de réaménager le Shea Stadium pour en faire un stade olympique a déjà été explorée. Lorsque le Comité olympique des États-Unis lui a demandé d'offrir un plan de secours alors qu'il tentait d'être la ville candidate aux États-Unis pour 2012, NYC2012 a proposé un plan du Shea Stadium modifié pour accueillir la compétition olympique d'athlétisme, ainsi que l'ouverture et cérémonies de clôture.

Le site de Willets Point a été inclus dans une étude d'impact environnemental du Département de l'urbanisme qui l'a identifié comme une alternative au plan West Side, qui comprenait un stade financé principalement par les Jets. L'étude a conclu que la construction y serait presque aussi coûteuse que la construction à Manhattan et n'offrait aucune autre utilisation comme espace de congrès, comme cela était prévu pour l'installation de West Side. Les organisateurs olympiques ont toujours souligné les capacités multi-usages de Manhattan comme une raison majeure du choix de ce plan.

Le Queens a longtemps été proposé comme alternative par ceux qui s'opposaient au stade de Manhattan. Le président de l'Assemblée, Sheldon Silver, qui a bloqué le stade de West Side avec son contrôle d'un tiers du Conseil de contrôle des autorités publiques cette semaine, a déclaré qu'il accepterait un stade dans le Queens.

Mais la décision d'envisager le Queens semblerait contredire l'insistance de longue date de M. Bloomberg sur le fait qu'un stade olympique dans l'arrondissement n'était pas une option, car la ville était liée à la proposition de West Side. Lui et d'autres responsables de la ville ont régulièrement souligné que le CIO, après tant d'années de scandales, était contre tout changement dans le plan proposé par la ville. Le maire a également déclaré que le comité ne serait pas intéressé par un stade situé ailleurs que dans le glamour de Manhattan.

"Vous devriez monter dans un avion et aller voir les endroits où les Jeux olympiques ont eu lieu", a déclaré M. Bloomberg en février. "Vous vous rendrez compte que le Shea Stadium n'est pas du même ordre de grandeur ou de grandeur que le CIO. veut pour les Jeux Olympiques. Ce n'est pas non plus du même ordre de grandeur ou de grandeur que les autres villes ont promis de construire ou ont déjà."

Les critiques du maire et les opposants politiques ont toujours dit que le Queens était le meilleur site pour le stade, en raison de la densité plus faible de l'arrondissement, de son accès plus facile et de sa proximité avec d'autres sites olympiques. Mais les Jets, qui auraient payé la plupart des coûts de construction du stade West Side, n'étaient pas intéressés à déménager dans le Queens, et l'administration Bloomberg a choisi de ne reconnaître aucune alternative pour éviter de donner des munitions aux adversaires contre le plan West Side.

Le conseiller municipal John Liu, dont le district comprend Flushing Meadows, a déclaré qu'un plan olympique aurait un impact sérieux sur son district.

"Ce serait une bonne chose d'avoir les Jeux olympiques à New York, et nous ne devrions pas simplement abandonner cet espoir", a-t-il déclaré hier, ajoutant qu'il avait contacté le bureau de M. Doctoroff à deux reprises cette semaine pour discuter d'un site dans le Queens, mais qu'il l'a fait. pas beaucoup entendu en réponse.

"Ils vont garder leurs cartes près de leur gilet, mais je ne pense pas qu'ils vont simplement abandonner le rêve olympique", a-t-il déclaré. "Ils ont cette vision depuis plus d'une décennie. L'administration doit sortir des sentiers battus et envisager d'autres emplacements, et Willets Point serait un excellent emplacement, avec sa proximité avec les transports en commun et les autoroutes, le parc Flushing Meadow et les zones commerciales. Ce serait dommage de lever la main et de l'oublier.»

Le conseiller municipal Hiram Monserrate, dont le district comprend le Shea Stadium et le quartier de Willets Point, a déclaré: "Je n'ai rien entendu d'officiel autre que certains politiciens.

"Certains politiciens parlent de leur soutien, et c'est très bien, mais j'ai de sérieuses inquiétudes quant à la tenue des Jeux olympiques dans la région de Willets Point, et il faudrait y remédier."

La circulation est un problème potentiel. Le conseiller municipal Tony Avella, dont le quartier se situe à l'ouest du site du Shea Stadium, a déclaré qu'il s'opposait à la construction d'un stade olympique sur le site de Shea car cette zone ne pouvait pas gérer de gros volumes de trafic.

"Ce serait un tel cauchemar de circulation", a déclaré M. Avella, qui a prédit qu'une proposition olympique serait victime d'une opposition et d'approbations environnementales exhaustives dans le Queens.


BASEBALL Les Red Sox clôturent les enchères pour la propriété majoritaire

Les Red Sox de Boston ont franchi l'avant-dernière étape de la vente de ce siècle hier, en acceptant les offres finales pour une participation majoritaire dans une équipe qui est l'un des joyaux de la couronne de la Major League Baseball. L'élément peut-être le plus critique de la compétition est que la part de 53 pour cent des Red Sox à vendre n'a pas à aller au plus offrant.

Les offres devaient se situer entre 350 et 400 millions de dollars. Selon une personne familière avec un document fourni aux soumissionnaires, il indique que la part de propriété n'ira pas au plus offrant, mais au plus offrant.

Cela signifie que l'offre la plus élevée peut être rejetée si le Jean R. Yawkey Trust, qui détient l'action vendue, ou la Major League Baseball pense qu'un autre enchérisseur est plus qualifié pour exploiter les Red Sox.

Un responsable du baseball a déclaré que le commissaire Bud Selig pensait que le prix à lui seul ne devrait pas déterminer l'offre gagnante. "Le commissaire estime que ce qui est dans le meilleur intérêt du jeu doit être un facteur important", a déclaré le responsable sous couvert d'anonymat.

Cette réflexion est l'une des raisons pour lesquelles un groupe dirigé par Tom Werner, ancien associé directeur des Padres de San Diego, a été considéré comme le principal concurrent.

Les Red Sox ont refusé de commenter tout aspect de l'appel d'offres, y compris le nombre d'offres reçues. Mais les personnes du côté des enchères du processus ont estimé que le nombre était de cinq, deux de moins que les sept groupes qui avaient été considérés comme finalistes pour les Red Sox.

'ɼomme nous l'avons déclaré depuis le début, l'avocat de Yawkey Trust, Justin Morreale, a déclaré dans un communiqué publié par le club, ''il s'agit d'une vente aux enchères privée, et nous sommes maintenant dans la phase la plus privée du processus. Nous ne prévoyons pas d'autres déclarations publiques jusqu'à ce que des décisions soient prises.''

Morreale a reçu les offres au bureau de son cabinet d'avocats, Bingham Dana, puis est parti pour une destination non divulguée pour commencer à examiner les offres, emportant avec lui des boîtes remplies de données reçues des soumissionnaires.

Le groupe Werner, un groupe dirigé par Miles Prentice, un avocat new-yorkais Frank McCourt, un promoteur immobilier de Boston Charles Dolan de Cablevision et un groupe dirigé par deux développeurs de Boston, Joseph Oɽonnell et Stephen Karp, confirmaient qu'ils avaient soumis des offres. .

Il n'y a eu aucune nouvelle de Jeremy Jacobs, propriétaire des Bruins de Boston et du FleetCenter et de l'Aramark Corporation, un concessionnaire basé à Philadelphie.

McCourt, qui possède des terres le long du front de mer du sud de Boston, a proposé de construire un nouveau parc pour les Red Sox dans cette région. Le groupe Werner a présenté un plan de rénovation de Fenway Park, un développement qui serait populaire auprès de nombreux fans des Red Sox.

Parmi les autres membres du groupe Werner se trouvent George Mitchell, l'ancien sénateur du Maine Larry Lucchino, ancien président des Baltimore Orioles and the Padres et de la New York Times Company, propriétaire du Boston Globe ainsi que du Times.

Lucchino, qui a réalisé divers projets pour Selig depuis son départ des Padres plus tôt cette année, deviendrait président des Red Sox si son groupe est sélectionné.

Un autre membre du groupe pourrait être John Henry, actuel propriétaire des Florida Marlins. Il veut vendre les Marlins et devrait le faire si le baseball progresse après la contraction. Henry devrait vendre son équipe à Jeffrey Loria, propriétaire des Expos de Montréal. Malgré les informations selon lesquelles l'accord a été conclu, Henry et Loria ne peuvent conclure un accord tant qu'ils ne savent pas ce qui se passe avec les Expos, qui pourraient être l'une des deux équipes éliminées par le baseball.

La vente comprend Fenway Park et une part de 80 pour cent du New England Sports Network, une entreprise de câble qui diffuse les matchs des Red Sox et des Bruins.

Les Red Sox n'ont pas dit quand la décision sur le nouveau propriétaire sera prise. John Harrington, directeur général de l'équipe, a déclaré plus tôt cette semaine que le processus pourrait prendre des semaines.


Voici le synopsis du film LE GRULLA…

LE GRULLA est l'histoire de Sage Witherspoon qui perd son meilleur cheval dans une tornade dévastatrice et les voyages qu'ils entreprennent tous les deux pour finalement les réunir. À la fin, Sage trouve l'espoir et le véritable amour dans les bras de Garrett Wade.

Déjà veuve réticente et amère dans la mi-trentaine, Sage est en train de reprendre sa vie en main lorsqu'une tornade s'abat sur elle, détruisant tout sur son passage, y compris son ranch familial dans le nord de la Géorgie et le cheval même sur lequel repose l'avenir du ranch. Refusant de croire que son cheval a été tué dans la tempête et refusant d'abandonner le ranch, Sage commence le voyage de reconstruire sa vie et de rechercher le cheval qui pour elle détient le passé et son avenir.

Houston est un nom étrange pour un cheval, mais il porte le nom du père de Sage décédé il y a à peine deux ans. Le cheval de couleur grulla a reçu le nom car le père de Sage a déclaré qu'il ne représenterait jamais rien, même si le cheval était l'aboutissement d'années de ce qu'il avait essayé de réaliser dans son programme d'élevage. En ce sens, le jeune étalon représente ironiquement les rêves de son père et une dernière chance de lui prouver le contraire. Avec une capacité athlétique étrange, l'étalon de trois ans représente également les rêves de Sage d'avoir enfin un cheval de baril de premier plan pour mettre le ranch sur la carte.

Garrett Wade est un cow-boy d'une trentaine d'années essayant d'oublier le passé sordide de ses jeunes années de rodéo. Lorsqu'on lui demande d'aider aux efforts de sauvetage de la tornade, il rencontre Sage. Imperturbable par ses tentatives constantes de convaincre le monde qu'elle peut tout faire par elle-même, Garrett voit au-delà de tout cela la vraie force et la vulnérabilité qui se cachent en dessous. La prochaine chose qu'il sait, c'est qu'il est entraîné dans une course poursuite à cheval sauvage.

Eula Witherspoon, la mère de Sage, est venue au ranch lorsqu'elle a épousé le père de Sage et a vécu au Witherspoon Ranch toute sa vie d'adulte. Bien qu'elle ait été élevée avec des chevaux, Eula ne veut rien de plus que de vivre une vie glamour en ville. Au fil des années, le ranch a commencé à représenter tout ce qu'elle ne pouvait pas avoir dans la vie. Lorsque la tornade détruit tout, Eula voit l'opportunité de recommencer, mais seulement si elle peut convaincre Sage Houston est mort et que le ranch est terminé. Eula trahit sa propre fille pour enfin gagner la vie dont elle rêve.

Le décor est planté lorsque Houston effraie et se précipite de Sage dans la tempête. C'est alors que Sage se rend compte qu'une tornade arrive. Sage court à la maison pour avertir sa mère, puis retourne à la grange pour libérer les chevaux de leurs stalles avant que la tornade ne frappe. Sage ne peut pas sauver le dernier cheval et doit se réfugier dans un congélateur utilisé pour l'alimentation pendant que la tornade nivelle la grange.

La tornade est la plus grande qu'ils aient jamais vue dans cette partie du pays et les habitants de la région commencent immédiatement un effort de recherche et de sauvetage avec toute personne disposée à se présenter. C'est alors que Garrett reçoit un appel de son ami, Herman Miller, qui lui demande de venir l'aider alors qu'ils sont submergés par la dévastation.

Le lendemain, alors que les efforts de recherche se poursuivent, Garrett trouve Sage qui est inconscient parmi les débris. Avec un peu de coaching, il la réveille pour découvrir que sa demoiselle en détresse est quelque peu impolie et ne se souvient de rien. Ce n'est qu'après que Sage a accidentellement vu les restes mutilés du dernier cheval qu'elle a essayé de sauver qu'elle se souvient de ce qui s'est passé, et c'est à ce moment-là que Garrett voit pour la première fois le côté le plus doux d'elle qui l'attire.

Dans la foulée, Houston est toujours porté disparu et blessé et s'est égaré sur la propriété d'un marchand de chevaux nul, Arthur Gilliam. Il ne peut pas nourrir les animaux qu'il a et la dernière chose dont il a besoin est une autre bouche à nourrir, surtout un étalon sans papiers. Arthur laisse le jeune cheval mourir dans son pâturage. Houston ne meurt pas et Arthur reconnaît que la marque sur la hanche du cheval appartient au ranch Witherspoon et appelle Eula Witherspoon dans l'espoir d'une récompense. Au lieu de cela, elle le paie pour faire disparaître le cheval.

Sage commence immédiatement la tâche de remettre de l'ordre dans son ranch, contre la volonté de sa mère. Eula essaie de convaincre sa fille d'abandonner en lui disant : « Vous savez, tous vos espoirs pour cet endroit reposaient sur ce jeune cheval et il est parti maintenant. Il est peut-être temps de penser enfin à vendre. Sage répond en rappelant à sa mère la dernière fois qu'elle l'a vendue et en lui disant qu'elle ne va pas vendre.

Pendant qu'ils sont dans cette discussion animée sur ce qui reste du ranch, Garrett se présente pour vérifier l'état de Sage et aider au nettoyage. C'est alors qu'ils apprennent à se connaître un peu plus et Garrett propose de l'aider pour les réparations en cours de la clôture.

La cupidité d'Arthur l'emporte lorsqu'il se rend compte qu'il peut prendre l'argent d'Eula et vendre Houston au maréchal-ferrant et collègue commerçant, John Cobb. John a deux fils, Benn et Jess. John découvre que Houston est dangereux. Mais tout comme Sage, il voit le potentiel du jeune cheval. Il avertit ses deux petits garçons, Ben et Jess, de rester à l'écart.

Alors que Houston s'installe dans sa nouvelle maison, Garrett se présente pour travailler sur la clôture de Sage. Peu de temps après son arrivée, Nick, le petit ami du lycée et agent d'assurance de Sage, s'arrête pour apporter de mauvaises nouvelles. Il n'y a pas assez d'argent pour reconstruire complètement, et Nick tente également de vendre Sage, mais Sage tient bon. Garrett pose également la question que Nick est peut-être intéressé par plus que l'assurance de Sage et veut raviver une vieille flamme.

De retour dans le monde de Houston, les garçons seront des garçons et ils veulent impressionner leur père. Jess défie les ordres de son père et se rapproche trop de Houston qui lui donne accidentellement un coup de pied dans la tête et le tue. Dans son chagrin, John saisit son arme et aligne Houston dans sa ligne de mire pour être arrêté à la dernière minute par son plus jeune fils Ben.

Garrett et Sage continuent de progresser dans le ranch, et dans le plus pur style cow-boy, Garrett surprend Sage avec un pique-nique. C'est alors qu'il lui demande un rendez-vous pour la vente de chevaux à proximité où elle pourra peut-être savoir si quelqu'un a vu Houston.

L'avenir de Houston change radicalement alors que John le vend à une vente de chevaux et le vend à un prostitué à la porte, qui se trouve être un entrepreneur en rodéo, Travis Meyers. Travis veut le grand cheval pour son stock de tronçonnage dans la candidature pour la finale nationale du rodéo.

Garrett et Sage vont enfin à leur rendez-vous et s'embrassent pour la première fois. Les deux sont quelque peu déconcertés par le feu d'artifice entre eux, mais Sage a trop réfléchi à toute la relation et dit à Garrett qu'elle veut plus qu'une simple aventure. Garrett lui dit de se détendre et d'arrêter de trop réfléchir. Il n'est pas parti pour une aventure d'un soir.

Alors que Garrett essaie de ne pas agir comme un étalon capricieux, Travis a ses mains de ranch Sam et Pete geld Houston. Sam et Pete se font prendre et ligoter Houston, mais au milieu de l'enlèvement des testicules du cheval, il donne un coup de pied blessant presque les deux hommes.

La femme de Travis, Pam, aime également le grand cheval gris comme perspective de baril et elle veut le cheval tout aussi mauvais que Travis. Le problème est que les yeux de Pam sont plus grands que ses compétences en équitation. Elle décide de monter sur le cheval dès le lendemain du hongre pour qu'il ne craque pas autant mais il la lance quand même dans la terre, la tête la première. C'est alors que Travis sait que Houston est son ticket pour la finale NFR.

De retour au Witherspoon Ranch, la maison est presque terminée. Alors que Sage surveille les progrès de la maison, elle pense qu'elle est seule quand soudain Nick se présente. Alors qu'il tente de raviver une vieille flamme avec Sage dans ses bras, Garrett se présente de manière inattendue.

Garrett est plein de rage et se sent comme un imbécile pour même penser qu'il avait une chance avec Sage. Il essaie de partir mais Sage le supplie de rester et dit à Nick de partir. La prochaine chose que vous savez, les deux sont passionnément enlacés dans les bras l'un de l'autre et presque au point de non-retour. Contre sa nature, Garrett se retire et dit à Sage qu'il ne veut pas lui faire l'amour sur le sol de la cuisine, il veut plus que cela.

Soudain, Garrett se rend compte en partie de la raison pour laquelle il est venu la voir en premier lieu. Il a obtenu une avance que Houston a retrouvée entre les mains de Travis. Garrett travaillait pour Travis il y a des années. Alors que Sage demande des informations, Garrett doit lui révéler son passé de drogue sordide et le fait qu'il a fait une passe à la femme de Travis, ce qui compromet sérieusement leurs plans pour récupérer Houston.

Sage et Garrett se faufilent dans le rodéo pour voir le cheval qu'ils pensent être Houston. Effectivement, c'est Houston mais ils sont rattrapés par Travis qui ne veut pas abandonner le cheval.

Travis savait que quelqu'un rechercherait un cheval aussi gentil, alors il a fait ses devoirs et est un peu très heureux de partager ce qu'il a appris. C'est alors que Sage découvre que Houston a erré sur la propriété d'Arthur et la raison pour laquelle il a disparu pendant si longtemps était parce qu'Arthur avait passé un accord avec sa propre mère pour le faire disparaître afin qu'elle abandonne le ranch.

Heureusement, la femme de Travis, Pam, voit des signes de dollar et une chance de gagner de l'argent. Contre les protestations de Travis, elle propose de revendre le cheval à Sage pour une somme d'argent décente. Sage n'a pas le genre d'argent que Pam demande, mais Garrett sait à qui il avait affaire et a apporté l'argent. Il en paie le prix pour que Sage puisse récupérer son cheval.

Une fois que Sage a ramené son cheval à la maison au ranch, elle n'a plus qu'un obstacle à franchir, confronter sa mère à sa trahison. Sage est trop dévastée et en colère pour faire face à sa mère et décide de rester avec Garrett pendant quelques heures pour se vider la tête et se reposer.

Quand ils arrivent à la petite cabane pittoresque de Garrett, la passion s'échauffe et ils consomment enfin leur relation.

Le lendemain, il est temps de faire à nouveau face à la réalité et Sage rencontre sa mère. Lorsque Sage affronte enfin Eula, elle la voit telle qu'elle est vraiment et découvre qu'Eula s'était arrangée pour vendre à Nick dès le début. Sage propose de vendre quelques arpents et de la libérer pour vivre sa vie.

L'histoire se termine par un petit rebondissement heureux. Personne ne savait que Houston avait élevé l'une des juments qui ont survécu à la tempête. Le poulain surprise a autant d'attitude que son père.


Kentucky Derby 2020 : chevaux, jockeys, entraîneurs participant à la course

Le 146e Derby du Kentucky aura lieu le 5 septembre. La course était initialement prévue pour le 2 mai, mais a été reprogrammée en raison de la pandémie de coronavirus. La course est très différente cette année, car elle se déroulera sans fans pour des raisons de santé et de sécurité. They originally planned to welcome in 14% of its 2015 record attendance to the event, which is around 23,000 people, but after reevaluating the situation decided it was best for all to keep their doors closed.

Here's a look at the horses, jockeys and trainers that will participate in the 2020 Kentucky Derby at Churchill Downs. Two of the horses originally in the field, Finnick the Fierce and King Guillermo, were scratched,

Tiz the Law

Owner: Sackatoga Stable
Trainer: Barclay Tagg
Jockey: Manny Franco

Authentique

Owners: Spendthrift Farm, MyRaceHorse Stable, Madaket Stables and Starlight Racing
Trainer: Bob Baffert
Jockey: John Velazquez

Honor A.P.

Owner: C R K Stable
Trainer: John A. Shirreffs
Jockey: Mike Smith

Ny Traffic

Owners: John Fanelli, Cash is King LLC, LC Racing and Paul Braverman
Trainer: Saffie A. Joseph, Jr.
Jockey: Paco Lopez

Thousand Words - OUT - Vet Scratch 20 minutes before race

Owners: Albaugh Family Stables LLC and Spendthrift Farm LLC
Trainer: Bob Baffert
Jockey: Florent Geroux

Max Player

Owner: George E. Hall
Trainer: Steven M. Asmussen
Jockey: Ricardo Santana, Jr.

Enforceable

Owner: John C. Oxley
Trainer: Mark E. Casse
Jockey: Adam Beschizza

Major Fed

Owners: Lloyd Madison Farms, IV LLC
Trainer: Gregory D. Foley
Jockey: James Graham

Storm the Court

Owners: David A Bernsen LLC, Exline-Border Racing LLC, Hudock, Dan and Wilson, Susanna
Trainer: Peter Eurton
Jockey: Julien Leparoux

Attachment Rate

Owner: Jim Bakke
Trainer: Dale L. Romans
Jockey: Joe Talamo

Sole Volante

Owners: Reeves Thoroughbred Racing and Andie Biancone
Trainer: Patrick L. Biancone
Jockey: Luca Panici

Winning Impression

Owners: West Point Thoroughbreds and Pearl Racing
Trainer: Dallas Stewart
Jockey: Joe Rocco, Jr.

Necker Island

Owners: Wayne Scherr, Raymond Daniels
Trainer: Chris A. Hartman
Jockey: Miguel Mena


ARTICLES LIÉS

Coming into the final in 1989, Becker had two problems. First: he had played the longest semi-final in Wimbledon history against Ivan Lendl the previous day. Second: he liked Edberg too much.

'It's a lot easier to play somebody you don't like,' says Becker. 'But with Stefan there was never any animosity. That made it more difficult for me than for him because I am more emotional, I get psyched up playing someone I don't like.

'So I just had to play better tennis and that is easier said than done. He was a hell of a player.'

Becker reached the semi-finals without dropping a set. On the Friday Edberg took John McEnroe apart in three sets of volleying brilliance. Then the rains came, so Becker was left to slug it out with Lendl on the Saturday.

After taking the first set, Becker lost the second and Lendl broke twice to lead 3-0 in the third before the weather halted his momentum.

'Without the rain break Ivan would have won,' admits Becker. 'He was better than me, he was on top. It was the year that Ivan skipped the French Open to practise only on grass.'

Becker returned to the court and ran away with the fourth and fifth sets. The battle lasted four hours and one minute and was the longest Wimbledon semi-final until Novak Djokovic and Juan Martin del Potro in 2013.

Lendl gave a cursory nod to the Royal Box and stalked off. He cursed the rain and declared Edberg the favourite for the final. His logic was sound. Edberg was defending champion and had spent Saturday with his feet up.

'I knew the longer the final went the better it was for Stefan,' says Becker, 'so that's why I came out of the blocks flying.' Edberg's volleying deserted him in the first set and Becker steamrolled it 6-0.

'I felt like I was playing the best tennis of my life,' says Becker. 'I felt like I was playing uphill,' countered Edberg.

The Swede forced a tiebreak in the second set but Becker romped it 7-1. One break in the third set was enough. Walking to shake the umpire's hand, Becker suddenly had a better idea. Spinning around, he hurled his racket into the crowd.

'You're not in control of your emotions,' he says. 'I just let the racket go! I didn't want to injure anyone but everyone put their hands up and what a great souvenir to have the winning Wimbledon racket in '89. The crowd were very much part of the match so it was a thank you note to say: this is for you as well.'

Wilander had lost to McEnroe in the quarters that year. Like everyone else in the locker room, he tuned in four days later for the final.

Both have since gone into coaching as Edburg (right) is pictured with Roger Federer in 2015

'We would all watch because they were the two best grasscourt players in our time, from '85 when Becker won his first title through to when Sampras started winning,' says Wilander, who won seven Slams and is one of the most respected voices in the sport in his role as a Eurosport pundit.

'Even though they both tried to play the same type of game there was a big contrast in styles. Becker had these modern strokes on both sides, Edberg had the old-fashioned forehand.

'Edberg was like a cat, so smooth in his movement, whereas Becker's movement was his weakness. Becker moved with his heart.'

And their personalities? 'Completely opposite,' says Wilander. 'Becker was, 'I want it now, not tomorrow — now!' Edberg was more philosophical, more patient, more calculated.'

Becker agrees. 'You couldn't find more different people off the court. On the court I beat him more than he beat me but he got me in two Wimbledon finals and I beat him in one. He was my toughest, my most important rival.'

In a quirk of fate, their duel was renewed in December 2013. Nine days after Novak Djokovic appointed Becker as his coach, Roger Federer turned to Edberg.

'I couldn't believe it,' says Becker. 'It was a continuation of our rivalry. They played two Wimbledon finals when Stefan was Roger's coach and I was Novak's. Before the players went out we had a chat and he couldn't have been more friendly and respectful.

'We shook hands before and after the match and that is a true sign of our friendship and deep respect for one another.'

Federer has described both men as his tennis idols and it was their rivalry which infected him with the tennis bug. In a Twitter Q&A in 2014 he was asked the first match he ever watched. 'Probably Becker Edberg Wimbledon final,' he replied.

On Saturday Federer added: 'I remember sitting in the living room on the carpet rather than the couch, because I was too nervous on the couch so I moved down to watch.

'Becker was first of all my idol until some of my friends said, 'Why Becker? Edberg is cooler'. 'Is he?' I said, 'OK, I'll be Edberg'.

'Both were very important for me. Of course, you know, I was joking around, also hoping that one day I'd be a Wimbledon champion. This was more like, you know, just dreaming about it, not really believing it. But yes, they were both so important for me.'

That year of 1989 was the greatest of Becker's career. In September he won the US Open, his first Grand Slam title outside Wimbledon. Then he won the Davis Cup with West Germany, beating Edberg and Wilander's Sweden in the final.

He finished with six majors. Despite being only 21 in 1989, he would not win another Wimbledon title, thanks largely to the arrival of 'Pistol' Pete Sampras. Becker made the '90 and '91 finals but lost to Edberg and Michael Stich.

Becker, too, is a keen coach and spent time working with current world No 1 Novak Djokovic

'I reached the Wimbledon final four times in a row, which I'm proud of,' he says. 'A lot of people only see titles but I've been in seven finals, two semi-finals and one quarter-final over 11 years.

'Wimbledon is my home of tennis and I can't wait for the Championships. I don't go back as much as I should but I can't just go to Wimbledon to have tea, it means too much to me.

'I like to have a proper reason to enter so I still have that buzz every time I go.'

As for Edberg, Becker says: 'He is not around as much now but whenever I see him we sit down, we chat, we hug. We are buddies.'


Nationals, Twins Reported To Be Most Aggressive On Josh Donaldson

DEC. 19: It’s “believed” the Nationals and Twins are willing to go to four years for Donaldson, according to Ken Rosenthal of The Athletic (subscription link). The Dodgers and Braves are still in the hunt, per Rosenthal, though he notes both teams could be hesitant to go to the four-year length to land Donaldson.

DEC. 16: Ever since they watched star third baseman Anthony Rendon depart, the Nationals have been rumored to be pressing hard for Josh Donaldson as a replacement. The club’s willingness to spend appears to be driving the market for Donaldson, an older but still outstanding player in his own right.

Whether or not there’s a formal offer on the table isn’t known. But the Nats are “aggressive” in their pursuit of Donaldson, per Jon Heyman of MLB Network (via Twitter). Indeed, the team is prepared to bid upwards of $90MM on a four-year term, according to Bob Nightengale of USA Today (via Twitter).

MLBTR had predicted a $25MM average annual value for Donaldson, but anticipated he would only be able to secure that over a three-year guarantee. All indications are that Donaldson will have lengthier offers to consider, though it remains to be seen whether he will get to nine-figure territory.

Donaldson more than made good on his one-year deal last winter with the Braves, who are among the other pursuers. He blistered the ball (50.0% hard-hit rate, 92.9 mph average exit velocity), drew a ton of walks (15.2% BB rate), and played great defense (especially in the eyes of DRS, which had him at +15 runs). It was a compelling campaign from a player who has already proven over multiple years that he’s capable of elite production, though teams have no doubt not forgotten that Donaldson is now 34 years of age and dealt with major leg injuries in the prior two seasons.

Commentaires

/>Dorothy_Mantooth

4 years is risky for a 34 year old third baseman.

What’s the next best alternative to replacing Rendon’s production?

/>adc6r

Short term signing anda trade for a 3B prospect to bring up in a year or two….

Well you aren’t getting Donaldson for 1-2, so what’s plan C?

JD will either sign with the Nats or Braves. 100% fact. Call me a fake psychic if you want but he is weighing only those 2 options. The Nats offer the most money and the Braves are the place he really wants to be. He has already said he prefers the Braves if the contract is equal with any team. His hope is that the Braves match the top offer to make it an easy decision for him. He already owns a family compound and bought his mom a brand new car a few days ago. I hope he follows his heart and stays with the team he wants to play for the most. It’s questionable whether the Nats championship makes them better than the Braves now (considering the Braves won the NL East outright by smashing the Nats all year even when they had Rendon). What is not questionable is which team has a brighter future. The Nats are running out if talent and running into the financial wall they built out of deferred contracts. The Braves are only getting better and the Nats are only getting worse. Go where your heart tells you Bringer Of Rain. Atlanta loves you.

fact
/fakt/
nom
a thing that is known or proved to be true.

Not going to call you a fake psychic, you just don’t know what fact means.

/>adc6r

At this point in the offseason it is silly to talk about which teams is better. The rosters are still being built. I agree that are farm has been used to it’s limit at this point but it is still not empty. HTe whole point of staying below the Lux Tax this year was to reset any potential costs should we exceed in year or two (I’ve got one word for you… Soto) .

But money will loosen up a bit when the MASN dispute is finally settled. That money is where the deferred contracts are being funded from. SO that hit you imagine down may not be as bad as you were thinking.
the road .

As for where Josh desires…
I think he’ll be happy where ever he lands

“Smashing the Nats all year” – Braves were 11-8 against them. Certainly won the series, just not following where you got “smashing” from – can you explain this bizarre comment?

And although the Braves won the division, Nats had the higher Pythagorean win total. Again, Braves won the division, but you’re making it sound like the Braves are so much better. What is making you feel that way? It’s definitey not the facts so I’m wondering what it is.

“Smashing the Nats all year” – Braves were 11-8 against them. Certainly won the series, just not following where you got “smashing” from – can you explain this bizarre comment?

And although the Braves won the division, Nats had the higher Pythagorean win total. Again, Braves won the division, but you’re making it sound like the Braves are so much better. What is driving that thought process?

I could have swore the Nats just won a World Series. Oui. They suck.

The braves don’t spend like big market teams therefore they’ll never win it all again

“JD will either sign with the Nats or Braves. 100% fact. Call me a fake psychic…”

You’re a fake psychic. You also said that the Yanks would not sign Cole. You said Steinbrenner knew it. You said Yankees fans knew it. You said DOGS knew it. You were flat out wrong. Hope you’ve eaten and puked your hat by now. You should really stop making predictions.

Nats getting worse. Dude your not all there! You better pray JD doesn’t go to the Nats! Nats are better and they will be good for the the near future!

MDR. Yeah, Soto and Robles and Turner and Kieboom. That’s half their lineup under 25, but sure, Nats are running out of talent

The Braves won or tied all of the season series with the Nats except the first series which was a two game set and before the Braves offense turned it on. They were the better team in the regular season.

Well if they lose Rendon and sign JD then yea they aren’t going to be as good as they were. Rendon had a far superior batting average than JD but the Nats still will be good. That division is and will be highly competitive for years to come.

This is a short-term signing.

Acuna,albies, soroka,riley, pache, waters, anderson, wright,wilson, I can go on and on , the mats young talent, can’t hold a candle to the braves youngsters. No matter who signs jd, the braves are still going to win. All these mats fans here acting all tough with your 1 world championship, out of how many years, even including the exposes, remember one thing, boost while you can bc it ain’t coming again any time soon

DC won the World Series. The Braves season will only be remembered for giving up 10 runs in a playoff game. That pretty much ends all discussion of who presently is on top. Next year everyone starts again. And if you don’t win the World Series no one will care all that much (save if you win the pennant).

The typical protocol is to first win the World Series and then brag on about how awesome you are because you are a fan of that team. Not sure why you’re doing it in reverse.

The Braves have a really good group of young talent in the majors and minors. Can’t people be excited for the future of their team. I’m saying many fans brag about their teams and most don’t win the World Series. The Nats got hot at the right time. Are they talented? Oui. Are they so much superior than the Braves. No not really.

But he bought his mom a car. That’s a fact.

If he really wants to play for the Braves, he should just go play for the Braves. Woul d the Nats want him if he really wanted to be somwhere else?

Go ahead and work a deal for Bryant.

Lmao. And the Braves only managed to win one World Series with 2 hall of Famers in the rotations despite winning the division every year for a decade and a half. Now THAT is a laughable

Three hall of fame pitchers. Maddux, Glavine and Smoltz

/>sufferfortribe 2

Keep Donaldson at 3B for a couple years and then either move him to 1B or trade him. More likely the first.

I believe it’s the Braves with just 1 championship.

Please go back to second grade to get a refresher course on what’s the definition on a fact.

SaberSmuckers- it’s StandUpGuy, he always talks in “facts”, which in his dictionary equates to “a horribly baseless opinion that is not at all factual.”

Hard for me to see why the Twins are not a very legit option for him. They won 102 games last year. He can DH for them in the out years. They have a ton of head room to add players. They have a very strong farm system and a solid core. And they play in a weak division. This whole idea the Braves are better positioned than them to win over the term of the deal isn’t at all clear to me.

And anyone who has spent any time in the Twin Cities knows it is a great place, especially for anyone who likes the outdoors and who doesn’t have to live there from November-February. That and the fact the guy played in Toronto for years means he gets the drill regarding weather anyway. And in the summer? I know he’s a Southern boy, but Minnesota is >>>>>> better from a weather perspective than Atlanta from mid-April through mid-October.

Playing in cold weather vs. living is much different. Having the dome in Toronto made things more tolerable.

Aside from that, I agree with you. Twins would be a very good option for Donaldson.

So owning a family compound and buying your mom a Maserati is a statement that he wants to stay in ATL? He’s a smart guy, by publicly stating that he will stay in ATL if any offer is matched is squarely putting it on a Braves FO that is proud they aren’t signing onto risky contracts. Will it change with Rain Man – time will tell. Part of me wants him to sign with WSH for an overpay that they’re known for, so we can further inflate their budget and hype up the WSH rivalry post-Bryce. Our offense without Donaldson is better than their’s – and he’s not going to equal the production Rendon provided. They don’t have the farm to be able to get Bryant/Arenado or another 3B alternative, without selling it all off. And whatever they do means they still need to address their bullpen, even if finally re-signing Daniel Hudson. Yes, great rotation, but pitiful bullpen and offense still needs a lot of work with corner IF positions still unmanned.

/>lasershow45

I see all your “young talent” and raise you one Juan Soto who beats all the guys you just named.

Braves should trade with the Cubs for Bryant. The Cubs biggest need is arms for their farm and the Braves have that in spades. They really are a perfect fit for each others needs.

THAT will drive the 3rd base market. The higher the price for Donaldson, the higher the “price” for Bryant.

To me that makes more sense. Why sign JD to a 3-4 year contract when you have Riley coming up in the next year or two. Also Bryant would be a cheaper option at 18.5 million next year. 2021 would be an arbitration year. If they sign JD then I would think Riley might be traded for another rotation arm

Braves fans have given up on Riley because he couldn’t maintain his hot start at the age of 22.

/>H00PDY

No. Its cause he never figured out sliders

I know, it’s absurd how quickly our fans have given up on a 22 year old bc he needed some time to adjust to MLB pitching. The kid absolutely raked when he first came up, and there is no reason to think he won’t figure things out as he matures. Don’t get me wrong, I would love to have JD back, but Riley is a very promising young player, especially considering he has been a plus defender on top of his ridiculous power.

/>adc6r

That is a big part of where the Braves are now in their development. the more young players who come in as an asset at their position, the more the Bravos will be able to pick and choose which Marquee FA they sign based on the team specific returns for doing so.. This means they are less bound by the overall market and have a stronger negotiating position.
The ripple effect of this goes out from there.

Not so much that I have given up on him as it is that we are now officially in our window

Hasn’t played enough 3B in the majors to call him a plus defender although he was quite good in the minors but he was terrible in the OF. Analytics & defensive metrics can say what they want blitz the eye test says he is not a long term OF.

The Cubs biggest need is not so much arms for the farm as it is good prospects who are closer to the big leagues than the best guys they have on the farm now. Their best prospects outside of Nico Hoerner have yet to play AA ball. They lack power bats across the farm. They need OF’ers closer to the bigs and pitchers closer to the bigs. Braves do look like they still match up well in all regards though. It looks like the Twins, Yankees, Dodgers and even the Phillies and Nats also could match up well. But I think the Phillies and Nats might need to include a part or two off their major league rosters.

No one has given up on him. AA isn’t handing him the job, as he shouldn’t on a contending team. He has the bat we need, and as AA has pointed out, he’s always struggled the first year at almost each league he’s been promoted to, then the 2nd year excels. He’s gotten the experience and hopefully adjusts to the offspeed, away stuff.

We can still get Bryant from CHC without including Riley. I could see a Wright/Contreras/Inciarte + cash or Wright/Muller/Contreras pkg being intriguing for them.

We are NOT in our window. Being in one’s window, I would assume is we just have a couple of years to win it all. The Braves are just starting. Barring any major injuries, we should be pretty good for 8-10 years.

Really wouldn’t need Riley that much if we had Bryant. He would probably be in the deal. I’d send Newk or Folty, Riley, Camargo, Touki. No to Wright or Muller. We need Chicago to add Kimbrel in the deal. Bryant is just going to be a 1 or 2-year rental anyway. I really think Riley is going to be good. Braves could maybe take Heyward if Chi. eats some of his money. They need a lead-off hitter, send Ender to the Cubs.

/>adc6r

Being in your window means you can contend for the World Series by reaching the post season- based on age talent level and team contract status. Winning the division by definition, puts you in your window.

The good news is no one said anything about the size of your window & it looks pretty wide

/>Eatdust666

The next best option to replace Rendon’s production should they fail to sign Josh Donaldson would be trading for Kris Bryant.

/>adc6r

Nah…
Haven’t you heard 35 is the new 30 LOL

What are your thoughts on 3/60 for a 35 year old catcher?

/>adc6r

Has he ever had knee surgery or shoulder issues? Is he quick to second base? Does he play first as well? does he frame pitches well? Call a Good Game?
Need more info

/>adc6r

INo said anything about offense at all. Your example was a Catcher. and if a catcher is getting 20MM he dang well better be able to perform well at a lot, if not most of those things I mentioned as well as getting hits and driving in runs.
That was my point

How about a catcher with a .730 career OPS? You paying him $20M per, if all he does is catch 110-120 games, even if he can fill up a nerd spread sheet?

/>adc6r

There are very few Catchers who were/are not a liability defensively and maintain those kind of numbers going into the mid thirties. However they do exist. An example would be Pudge Rodriguez. The other issue is how fluid salaries are. Next off season the scale of pay we are talking about will, most likely, be a mute point as the market has moved.
But in the current environment there are reason to do such a deal and reasons not too. But to discuss that we have to know the makeup of the team in question.

This dude must be a Cubs fan. They love talking about Molina’s contract because it makes them feel better about the disaster Theo has created.

Words like disaster are a bit over the top. Theo and Jed have failed to develop any pitching that can contribute and that has led them to sign pitchers. But the roster is hardly a disaster as constructed. The Cubs played around 55 games with Bryant, Schwarber, Rizzo, Baez and Contreras all healthy last year. They won 64% of those games. That isn’t something you’d expect over 162 games, but that is a very strong team when healthy. Thing for them longer term is they can’t sign all those guys – just like Houston won’t be able to nor will the Dodgers be able to.

So what are their choices? Go down the same path as the Phillies and Tigers did and burn the wick all the way down to the candle and then start a rebuild or start a retool now?

The players closest to contributing on the farm were largely sacrificed to go for it in 2016, 2017 and 2018. They do have a collection of good players in the lower minors that look like they are a sound bet to offer contributors starting in 2021 and more so in 2022. But that is still a numbers game as some will work and others won’t. It is hard to assure any guy like Brennan Davis when he’s going to start the year in high A eventually will be a super star even if that is his possible ceiling. So I think they are looking to move a couple of bigger pieces now to supplement that group even further and then waiting for a ton of money to come off the books starting next offseason and really building even more so in 2021.

This whole narrative it is a disaster is way overblown and melodramatic. It is painful in the immediate for sure. But it isn’t that big of a surprise. They climbed the damn mountain and went for it afterwards. There are 25+ teams that would love to put a ring on it and find themselves in a few years where the Cubs are right now.

It is absolutely fair to say they’d be better off with just a couple of more prospects who were ready to help now beyond Alzolay and Hoerner. But that wouldn’t remove the fact they can’t resign all five of the core guys coming up for free agency in 2021 and 2022. And it is no coincidence Lester and others are coming off the books at around the same time. So they’re retrenching in 2020 it would appear. They’ll have about 40 million coming off the books next year and they can keep most of it by moving a couple of the arb guys they don’t envision extending.


ARTICLES LIÉS

Fans of both clubs would be able to attend the match in either instance, as Portugal was one of a handful of countries placed on the Government's green list that permits quarantine-free travel.

Last season's Champions League semi-finals and final were held behind closed doors in Lisbon in a Covid-secure environment, but Porto has emerged as UEFA's preferred back-up plan this year.

While both clubs and the FA would prefer the final to be staged at Wembley, the decision will rest with the Government, who must agree to UEFA's demands or see it moved to Portugal.

The Government are understood to be wary of granting travel exemptions for fear of the mixed message it would send to the public, who have for so long been told they cannot go on holiday or visit relatives abroad.

Manchester City and Chelsea will face off in the fixture, which was set to take place in Istanbul

Manchester City and Chelsea have booked their places in the Champions League final

'If the game does not come to England now, it will be because the British government could not do what it needed to do,' said a source with knowledge of the negotiations.

'UEFA wants to move the game, but it is on the British government to make the effort.'

A UK source involved in the talks said the government 'understands UEFA's position and they respect our need to keep border restrictions'.

With extreme reluctance, UEFA have taken the decision to move the final from Istanbul due to their desire to have fans of both clubs able to attend.

That became impossible once Turkey was placed on the Government's red list last week.

Discussions were held about Wembley Stadium hosting the all-English European final

Prime Minister Boris Johnson has announced another step on the road out of lockdown

With more than £20million having been spent renovating the Ataturk Stadium, compensation will have to be paid, while the city have also been promised the 2023 Champions League final in a revised schedule which sees Saint Petersburg keep the 2022 showpiece, with 2024 being held at Wembley and 2025 in Munich.

UEFA, like all sporting bodies, has suffered financially as a result of the coronavirus pandemic, which has gripped Europe for 14 months and prevented supporters attending most matches.

The governing body benefits from ticket sales, but VIPs, which are often connected to lucrative sponsorship packages, are particularly important.

It is believed the total number of VIPs and broadcast staff number around 2,000.

Chelsea fans celebrate outside the ground after beating Real Madrid 2-0 in their semi-final

Man City fans celebrate their team's victory over Paris Saint-Germain in Champions League

Daily covid cases are falling in Turkey but remain higher than the UK and Poland, where the Europa League final will be played. Source: Our World in Date/ John Hopkins University

TRAVEL TRAFFIC LIGHT

It is currently still illegal for Brits to travel abroad for non-essential reasons but this is expected to change on May 17, when the Foreign Office is likely to allow people to fly to countries with low Covid infection rates.

Travellers to countries on the 'red list' will have to quarantine for 10 days in a government-approved hotel on their arrival in the UK.

Those coming from 'amber list' countries, which includes Switzerland, where UEFA is based, will be required to self-isolate at home for 10 days, taking covid test on day two and eight.

While those returning from countries on the 'green list', which is set to include Portugal, will not have to isolate, but will have to take a test.

One solution would involve creating bubbles for visiting dignitaries and staff, but while it would be possible to reduce the risk of infection there is disquiet over the fairness of allowing VIPs to escape rules the rest of the population must adhere to.

With the UK government and UEFA struggling to reach an agreement over exemptions for VIP guests, Portugal has become an increasingly attractive option.

If the game was staged in Portugal, Chelsea and City fans would be free to travel to and from the match without significant restrictions.

There would be no need to isolate on their return, although they would required to take a coronavirus test.

Clive Efford, MP for Eltham, who was one of the first to highlight last week the dangers of thousands of English football fans heading to Turkey for the showpiece final, believes the UK is able to accommodate the visitors safely to get the game on.

Initial planning was undertaken to create 'bubbles for visiting fans and dignitaries in preparations for Euro 2020 finals in London. So, sources say there is an understanding of how this can be achieved.

'It is doable,' said the lifelong Millwall fan and member of the Department of Culture, Media and Sport Select Committee.

'They would have to stay in their own group and how they move around the UK would have to be restricted.

'You can keep them in their bubbles and I am sure they would be in comfortable hotels. They can go to the game and go home. It is not beyond our capacity to create that environment.'

The EFL will be monitoring Tuesday's talks with interest as there are ramifications for their play-off games, which are due to be held at Wembley between May 29-31.

Meanwhile, the Premier League have confirmed they are in talks with the Government over playing in full stadiums from the start of next season.

Ahead of next week's return of up to 10,000 fans for each Premier League match, chief executive Richard Masters said: 'It will be brilliant to see fans back. They have been hugely missed and the Premier League has not been the same without them. Their presence will ensure a fantastic finale.

'Although only a small number of home fans will be at our matches next week, this is an important step in our return to normality.

'We will continue to work with the Government as our priority is to have full, vibrant stadiums — including away supporters — from the start of next season.



Commentaires:

  1. Nile

    Ouais ... la vie, c'est comme faire du vélo. Pour garder votre équilibre, vous devez bouger.

  2. Rick

    Sans équivoque, excellent message

  3. Erasto

    Faire des erreurs. Je suis en mesure de le prouver. Écrivez moi en MP, ça vous parle.

  4. Vole

    C'est toute urbanisation

  5. Kazizuru

    très bonne réflexion

  6. Rayburn

    J'espère que tu trouveras la bonne solution.

  7. Oles

    Pas du tout d'accord



Écrire un message


Article Précédent

Cupcakes à la marmotte

Article Suivant

Mondelēz International lance une gamme de dosettes de café