Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Comment ils ont bien compris: le bar-salon de Prague

Comment ils ont bien compris: le bar-salon de Prague

Par une nuit calme, dans une rue calme à côté de la place Venceslas de Prague, le jazz tranquille tournant sur le tourne-disque est le seul son à Parloir, un bar tranquille. L'un des clients, un touriste enthousiaste à la recherche d'une sélection plus optimiste, demande avec audace au propriétaire Jakub Ondříšek, le seul barman de la soirée, pourquoi elle et ses amis écoutent une musique un peu mélancolique. "Parce que", répond-il d'un ton neutre, "j'aime ça."

Ondříšek, avec son partenaire Martin Tomášek, a ouvert Parlour en 2012, à une époque où la scène des cocktails de la ville était dominée par des espaces glamour comme Bar Bugsy's, Barre Hemingway et Tretter’s. Ils se sont rencontrés en travaillant dans un bar local Portes arrière. «C'était un barman en chef là-bas, et j'étais un gars de Habartov, au cœur de la République tchèque», dit Ondříšek. «J'ai demandé un emploi et il m'a demandé si je connaissais le Sazerac, mais bien sûr que non. Je ne savais rien des bars.

S'ils sont tout aussi passionnés par les classiques, Tomášek et Ondříšek ont ​​seulement voulu les mettre en valeur dans une atmosphère plus discrète. «Nous nous moquions de la scène», dit Ondříšek. «Nous voulions juste être libres, avoir un endroit sans choses étranges et sans idées commerciales stupides.»

Cette articulation du jeu selon nos propres règles a engendré le salon brillamment contradictoire. Une fois passée l'entrée difficile à trouver, il n'y a pas de menu plein d'esprit pour accueillir les curieux, mais plutôt un espace clubby et sombre parsemé de livres, de fauteuils et de peintures royales qui tenaient autrefois la cour dans le garage d'enfance de Tomášek.

L'ambiance rappelle décidément un speakeasy, mais Parlour est complètement dépourvu de faux-semblant, évoquant la même convivialité que l'on retrouve dans un Michelob- un point d'eau bruyant. Chevaucher les deux royaumes est un équilibre délicat, mais le duo a réussi à avoir des conversations honnêtes et amicales avec les invités, à la fois ceux désireux d'expérimenter de nouveaux ingrédients et ceux déconcertés par le manque d'options de vin et de bière.

Si quelqu'un entre, par exemple, ayant envie d'une pilsner, au lieu de suggérer un pub à quelques mètres de là, Ondříšek demandera: «Donc, si vous aimez la bière, cela signifie que vous voulez avoir quelque chose de long, d'assez amer et pétillant? Quoi qu'il en soit, nous nous concentrons toujours sur le goût. »

Cela se traduit par des goûts équilibrés Martinis et des créations contemporaines comme The Madness, réalisées avec Gin, Aperol, de la chaux et de l'eau tonique. Les boissons maigres «fortes et riches» pour mettre en valeur l'esprit étoilé, et les barmans savourent la créativité, atteignant de nombreuses bouteilles du bar arrière élégamment nichées dans une arche et versant des concoctions dans de la verrerie vintage immaculée. Si un client désire une libation avec Tequila, cela pourrait aboutir à associer l'esprit d'agave au citron vert, à la marmelade de citron, Vermouth del Professore et une touche de sucre. Et un Démodé la variation pourrait être la réponse à un fumé whisky préférence.

«Nous faisons simplement ce que nous aimons», déclare Ondříšek. «Ce que vous voyez, c'est que nous sommes tels que nous sommes.» La présence d'un jeu d'échecs rétro récupéré dans la maison du grand-père de Tomášek, victime de la Seconde Guerre mondiale, atteste que le patrimoine est tout aussi important pour ces deux-là qu'un vaste et satisfaisant répertoire de boissons.

Voir la vidéo: CARDIO BRÛLE-GRAISSE INTENSE 15 min (Septembre 2020).