Le poinçon du Garrick Club

Un chaud (enfin, chaud pour Londres, en tout cas) après-midi de juillet 1835, l'humoriste anglais Theodore Hook entra dans le Garrick Club.

Tout le monde ne pouvait pas le faire, car le Garrick était (et est toujours) l’un des clubs les plus exclusifs de la ville. Ses membres sont un assortiment particulier d'acteurs et autres, et leurs mécènes: les pauvres mais amusants et les riches et aristocratiques. Heureusement, Hook était le premier.

Maintenant, selon un témoin là-bas cet après-midi-là, Hook était «dans cet état équivoque de soif qu'il faut quelque chose de plus que commun pour se désaltérer». Heureusement aussi pour Hook, le manager du Garrick se trouvait au bar à l’époque. Stephen Price était un New-Yorkais, un peu grossier certes, mais possédé d'un petit secret pour préparer une boisson d'été vraiment rafraîchissante. (Comme le sait tout habitant des cinq arrondissements, le mois d'août dans cette ville sans l'aide de telles choses est insupportable.)

Price se mit donc à ordonner au barman de Garrick de faire ceci et cela, et la prochaine chose que Crochet savait qu'il y avait une cruche devant lui. Punch au gin. Nous ne pouvons pas dire exactement quelle a été sa réaction, mais je suppose qu’il n’a pas été impressionné. Les Anglais buvaient du gin punch depuis un siècle - pauvres d'abord, puis marchands et enfin ducs et amiraux. Ils connaissaient la concoction comme un simple mélange d'alcool, de sucre, de citron, d'eau et d'une touche d'épices. Rien pour le faire.

Mais c'est là que le tour particulier de Price est entré en jeu. Et si vous adoucissiez le punch avec de la liqueur de marasquin et du sucre? Et, plus important encore, que se passerait-il si, au lieu de la simple eau, vous la diluiez avec de l'eau gazeuse glacée? Hook avait une gorgée. Il a terminé la cruche. «Un deuxième suivit - un troisième, accompagné de quelques côtelettes - un quatrième - un cinquième - un sixième - à l’expiration duquel M. Hook partit pour célébrer un dîner chez Lord Canterbury.

M. Hook était certainement un homme meilleur que moi.

Coup de poing Garrick Club

Contribution de David Wondrich

INGRÉDIENTS:

  • 4 citrons
  • .5 tasse de sucre Superfin
  • 1 tasse de jus de citron frais, égoutté
  • 1 bouteille (750 ml) de Gin *
  • 4 oz de liqueur Luxardo Maraschino ou Grand Marnier
  • 24 oz d'eau de Seltz ou de soda club, réfrigéré

Verre: Coup de poing ou highball

PRÉPARATION:

Épluchez les citrons avec un éplucheur de légumes en évitant la moelle blanche. Écraser les pelures avec le sucre dans un pichet de 3 litres ou un bol à punch et laisser reposer 30 minutes. Ajouter le jus de citron et remuer jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Ajouter le gin et la liqueur Luxardo Maraschino ou Grand Marnier et remuer. Remplissez le pichet ou le bol à moitié de glace et ajoutez le seltz ou le club soda. Remuez à nouveau et servez dans des verres à punch ou highball individuels.

* N'importe quel type de gin fera l'affaire, mais je préfère un genièvre hollandais, comme le Bols Genever, ou un vieux gin Tom, comme Ransom Old Tom ou Hayman's Old Tom.

Voir la vidéo: Le mangonneau - Kaamelott - Livre III (Septembre 2020).