Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Trash Tiki devient pétillant dans son tout premier bar

Trash Tiki devient pétillant dans son tout premier bar

La rue Bay Street à Toronto est un gant d’entreprise, plein de flottes de costumes, de chaînes de restaurants de steaks et de boursiers. Mais plongez-vous dans la modeste façade en pierre d'une banque des années 1920 et faufilez-vous dans le hall, et vous vous retrouvez soudainement dans une oasis disco.

Bienvenue dans la salle de bal Supernova. Ici, Gloria Gaynor remplit les enceintes tandis que les buveurs se glissent dans des chaises recouvertes de velours. Des illustrations tourbillonnantes à contraste élevé de l'artiste de Chicago Kisira Hill remplissent les murs et décorent les menus, et des disques disco tapissent la barre arrière.

Pour tout participant à un pop-up Trash Tiki, l'air léger de l'espace devrait se sentir à la hauteur du cours. Kelsey Ramage et Iain Griffiths se sont fait un nom au cours des cinq dernières années en organisant des soirées à travers le monde et alimentées par la sueur qui mettent en lumière le développement durable.

Le Trash Tiki de 2019 est un peu plus raffiné. Les hauts plafonds de 13 mètres et les pierres voûtées ecclésiastiques de l'espace donnent l'impression que vous êtes entré dans une église, dont Donna Summer est la sainte patronne. Des arcs-en-ciel de somptueux velours tombent des colonnes, et les boissons, dont la plupart scintillent de paillettes comestibles, reposent sur des sous-verres en vinyle simples. Ramage promet que l'avenir organisera des soirées dansantes disco tard dans la nuit.

Le mantra de Trash Tiki a toujours été «vous pouvez boire tout en vous amusant et laisser la planète et ses habitants dans un meilleur endroit», et cette mentalité se sent toujours présente à Supernova Ballroom. Le menu du bar, que Ramage appelle #fizzyandfabulous, est divisé entre Toppers (légères bulles), French Seventy Fives, House Bubbles et Wild Airs (offrandes fermentées) - trois de chacun. (Il y a aussi des vins au verre, du cidre et de la bière.)

Chaque section propose des tours savoureux et ciblés localement sur des boissons pétillantes, vaporisées et tout ce qui se trouve entre les deux. Tout-tout- est gazéifiée dans un certain sens, des cierges étincelants à tarif standard comme Highballs et Bellinis aux ferments en bouteille plus nerd.

Les éléments du menu montrent que la durabilité peut être exécutée d'une manière qui laisse régner la délicieuse. «Nous avions besoin d'un moyen de montrer à l'industrie des cocktails artisanaux que ces éventuels déchets d'ingrédients pouvaient encore être utilisés pour la saveur dans une communauté de forum ouvert qui n'était pas prêcheur et pourrait être très amusante», dit Ramage.

Pour ceux qui veulent les classiques, ils sont présents. Il y a le Ruthless Tea, une variante de Manhattan à faible teneur en alcoolémie qui fait appel à la liqueur de prune rouge de l'Ontario, au genmaicha kombucha, à l'Amaro Nonino et au whisky de la distillerie historique de Toronto Gooderham & Worts. Il est servi avec un zeste de citron en forme d'éclair comme garniture.

Un riff G&T contient du sirop de pêche blanche, du gin Ford et des algues Little Thief, récoltées sur la côte Est du Canada. «C’est une plante étrange», dit Ramage. "On l'appelle petit voleur, car il colle aux roches et aux huîtres, et quand il meurt, il s'envole avec tout ce à quoi il adhère, le volant dans l'océan." Le cocktail résultant a une saumure persistante qui flirte légèrement avec les saveurs de l'océan.

Globetrotting est l’identité du duo depuis des années, mais chez Supernova Ballroom, le local est la langue. Des ingrédients comme le petit voleur, les feuilles de cèdre, les kelps et les baies de saskatoon (un fruit de noisette semblable à la myrtille) proviennent de la butineuse Forbes Wild Foods et des produits restants du distributeur de produits alimentaires local 100km Foods. Les fraises vertes, plus acidulées que les fruits rouges rubis habituels et communes dans la région du Niagara, sont mises en valeur dans un highball avec du vermouth Iris blanc. Le pollen d'abeille provient d'une ferme d'abeilles à faible intervention à Rosehall Run Vineyards et est ensuite utilisé dans un Aperol Spritz avec du gin Ungava.

L’approvisionnement dans la province est facile pendant les mois d’été, mais en hiver, dans le climat plus froid du Canada, Ramage et Griffiths planifient. «Nous commandons beaucoup. C'était à la fin de l'été lorsque nous avons ouvert, alors nous avons fait des provisions de fruits d'été afin de pouvoir les conserver pour la fin de l'été et l'automne », explique Ramage. «Pour notre Bellini, nous utilisons un vin de pêche fait maison, mais nous avons la pulpe de pêche sur nos étagères lorsque nous avons parcouru le vin.»

Alors que Ramage et Griffiths étaient derrière le menu d'ouverture, l'avenir de Supernova Ballroom repose sur le personnel. «Nous voulons faire nos menus à la façon dandelyan», dit Ramage, faisant référence au bar de Londres où le duo s'est rencontré pour la première fois et où Trash Tiki a commencé comme une base de données en ligne pour des recettes minimales de déchets. «Nous voulons encadrer le personnel pour qu'il fasse preuve de créativité et développe ses propres boissons, simplement avec nos conseils.»

Voir la vidéo: Kirk Sorensen @ PROTOSPACE on Liquid Fluoride Thorium Reactors (Septembre 2020).