Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Le Syndicat Cocktail Club de Paris est très sérieux quant à sa politique de bouteilles en français

Le Syndicat Cocktail Club de Paris est très sérieux quant à sa politique de bouteilles en français

La France a peut-être raté le train des cocktails il y a quelques années, mais le barman en chef et propriétaire du Syndicat Cocktail Club, Sullivan Doh, est déterminé à remettre le pays sur les rails. L'objectif du bar que lui et Romain Le Mouëllic ont ouvert dans le quartier Saint-Denis à Paris est de faire vibrer les cocktails français sur une bande son de la côte ouest.

Le bar ne propose que des spiritueux français, de sorte que les clients n'ont pas d'autre choix que de plonger dans le riche héritage des boissons du pays. Le fait que pratiquement tous les spiritueux étrangers, de la tequila au pisco, aient été chaleureusement accueillis au bar, lorsque 98% du cognac est exporté, a motivé Doh à créer une liste entièrement française. «En France, on ne boit pas de français alors que [notre] héritage en matière de fabrication d’alcool est connu dans le monde entier!» il dit.

La liste des cocktails est divisée en deux sections: Saint-Denis Classic (du nom de la rue où se trouve le bar), «où l'on tord des cocktails classiques avec des spiritueux français», explique Doh; et Insane Saint-Denis, un style qui propose des boissons insolites comme le Saix en Provence, à base d'Armagnac, de sirop de pastèque, d'agrumes et de mousse de lavande. Les deux approches, selon Doh, s'efforcent d'essuyer «la poussière de la bouteille à l'ancienne».

Les cocktails sont créés pour offrir aux clients une expérience sensorielle, dit-il. Cela commence par entendre les boissons secouées ou remuées, la vue (ingérer des ingrédients colorés tels que la betterave ou le sirop d'ananas), une odeur qui transporte un invité dans un sens et un goût qui vire dans un autre.

Un exemple est le Thym moderne, élaboré avec une liqueur de myrte corse, une liqueur d'abricot, des agrumes et du thym fumé. Doh dit qu'il adore voir la myriade de réactions des clients quand ils le sentent puis le sirotent. Tous les sirops du bar sont fabriqués sur place et comprennent des saveurs contrastées telles que la graine de moutarde, l'ananas, le café et le bananier.

Le cocktail Le Sudiste ne propose que des saveurs du sud de la France, notamment de l'eau-de-vie de cédrat (un citron corse), du sirop d'orange et de romarin et du jus de citron. Il est garni de mousse Mauresque, faite de pastis au sirop d’amande, en hommage à l’amour de Marseille pour les spiritueux à l’anis.

Le Vieil Hexagone est une variante du Vieux Carré classique pour lequel Sullivan remplace différents produits français au sein de chaque famille de spiritueux. Il a fait du brandy Marc de Bourgogne au lieu du cognac; un genièvre à base de seigle au lieu du whisky de seigle; La Quintinye Vermouth Royal; une base Pineau des Charentes; et Izarra, une liqueur aux herbes du sud-ouest de la France enrichie en Armagnac au lieu de Bénédictine. Il est complété par deux traits d’absinthe au lieu de l’amer de Peychaud.

Doh et ses partenaires ont également un deuxième projet, La Commune, un bar à cocktails axé sur le punch dans le quartier de Belleville. Les boissons comprennent des spiritueux français mélangés avec des herbes et des épices du monde entier.

Voir la vidéo: Paris: Les quais de Seine, cest tout ce qui nous reste pour sortir (Septembre 2020).